Photos

Description

Bien que l’on ait dit d’Adelaide Hunter Hoodless qu’elle était l’une des Canadiennes les plus célèbres, il n’en demeure pas moins qu’elle est sans doute aussi l’une de celles dont la personnalité reste la plus mal connue; en fait, sa renommée au sein de certains cercles n’a d’égal que son anonymat auprès d’autres milieux. D’origine particulièrement modeste, Adelaide est née le 27 février 1857 et a grandi sur cette ferme isolée dans ce qui était autrefois le Canada-Ouest.

Sa vie publique a commencé après son mariage et la naissance de ses enfants. C’est un événement tragique qui a été à l’origine de son engagement, à savoir le décès de son quatrième enfant alors âgé de 14 mois. Adelaide a été anéantie par cet épisode, considérant apparemment qu’elle était responsable de cette tragédie. La campagne qu’elle a alors lancée visait à mieux éduquer les jeunes filles et à mettre en place un certain nombre de services de soutien qui permettraient aux femmes de protéger plus efficacement leur famille.

L’héritage d’Adelaide Hunter Hoodless est d’une immense portée. On lui attribue la cocréation de l’Institut féminin, de la Young Women’s Christian Association (YWCA), du Conseil national des femmes du Canada et de l’Ordre des infirmières de Victoria. Elle a également joué un rôle éminent et particulièrement actif pour la mise en place de trois facultés d’économie domestique. Ses vingt années de vie publique lui ont permis d’être reconnue dans tout le pays. Elle est décédée en 1910, un jour avant son 53e anniversaire.